Abstract

Par sa double appartenance  à la communauté scientifique et  à la communauté sociologique  le chercheur est sollicité par un besoin pressant de faire progresser la connaissance et de servir son environnement. Ces deux aspects sont parfois rendus contradictoires pour des raisons qui dépendent des habitudes ou de la politique ou tout simplement de préjugés culturels, religieux ou autres. Dans quelle mesure le chercheur peut et/ou doit tenir compte de ses deux impératifs et quel sens faut-il donner alors au mot “éthique” dans le souci de respecter cette double responsabilité de la personne du chercheur?

Dans cette intervention l’auteur essaie de relativiser le débat en axant son choix sur le rôle d’avant garde de la communauté scientifique responsable de soutenir ses membres. Ce soutien est appelé à se faire dans un respect total de la personne humaine dans ses aspirations ontologiques mais pas nécessairement dans ses habitudes et ses préjugés.

Le rôle national des universités se trouve être ainsi renforcé car il place l’enseignement supérieur dans un cadre de “leader” du développement aussi bien culturel que scientifique.

Keywords

connaissance, chercheur, éthiques, académique

Reference

Nahas, G. N. (1997). Libertés Académiques: Implications Ethiques et Responsabilités Citoyennes. Quarantième Conférence Intermédiaire de l’Association Internationale des Universités. Bangkok

Full Text