Abstract

La réception de «l’Innovation Pédagogique» dépend de son type (théorique, appliquée ou didactique). Est-ce que ces types sont reçus de la même façon par les acteurs pédagogiques? Quelle importance et quel suivi réserver à chaque type? Quel est le rôle les écoles de formateur? Cette intervention se propose de démontrer que plus l’innovation se fait au niveau de la théorie et de ses implications, moins les praticiens l’adoptent. Elle présentera trois cas de figure:

  1. Le premier relatif à une formation de longue durée soutenue par l’administration scolaire.
  2. Le second relatif à un cas semblable mais sans le soutien de l’administration.
  3. Le troisième est celui où la vision de l’administration scolaire ne cadre pas avec la volonté de la communauté scolaire.

L’étude comparative montre la pertinence de la spécificité de chaque cas, et permet de tirer des conclusions permettant d’optimiser l’efficacité des interventions innovatrices en soulignant l’importance des éléments suivants:

  1. Le découpage de l’innovation en séquences bien articulées qui dépendent de la nature de l’innovation à introduire.
  2. L’établissement de partenariat entre les écoles de formation et les institutions pédagogiques.
  3. L’adoption des formations continues pour rendre l’innovation pérenne.
Keywords
Reference

Nahas, G. N. (2016). Réception de l’innovation pédagogique : Expériences de terrain. In 6ème Colloque International du RIFEFF (02-04 juillet 2015). Mieux former les enseignants dans la francophonie : principaux enjeux actuels et futurs. Patras, Grèce.

Full Text